Impliquer les spectateurs et consommateurs dans la conception de ses produits et contenus.

Les marques grand public intègrent de plus en plus les réseaux sociaux ou les sites de partages de médias dans leurs campagnes marketing. Les marques grand public intègrent de plus en plus les réseaux sociaux ou les sites de partages de médias dans leurs campagnes marketing. Elles entrent par ailleurs dans l’ère de la « co-création » où le consommateur est de plus en plus impliqué en amont du développement d’un produit. Alors que les technologies 3D et de simulation ont déjà révolutionné le monde de la conception et de la fabrication des produits industriels, les technologies de 3D expérientielle vont être de plus en plus au centre de cette interaction entre le grand public et les marques. L’un des dispositifs mis en place dans le cadre de la sortie d’Arthur et la vengeance de Maltazard permet aux internautes de créer leur Minimoy 3D animé, à partir d’une simple photo. Une fois leur acteur virtuel créé, ces derniers se transforment en metteurs en scène et doivent réaliser un clip vidéo (choix des caméras, insertions des Minimoys de ses amis dans son clip, choix des effets spéciaux, fonction karaoké, choix des pas de danses, etc.).Ce clip peut même être visualisé en relief chez soi, si on dispose de lunettes 3D. Le vainqueur du jeu concours verra son contenu créé grâce à la 3D interactive, directement intégré au futur DVD du film. Les dispositifs et campagnes dits de « User Generated Content » (contenu généré par l’utilisateur) entrent ainsi dans une nouvelle dimension grâce aux technologies de Dassault Systèmes